Publié le 19 décembre 2023 Mis à jour le 12 janvier 2024

Le 1er février l’Humathèque reçoit Kévin Bideaux, Pierre-William Fregonese et Dominique Grisard pour rendre justice au rose.

Date(s)

le 1 février 2024

à 17 h 30
Lieu(x)
Type(s) d'évènements


2023 aura peut-être été l’année du rose. Le film Barbie a triomphé sur tous les écrans et dans les médias en transformant la poupée Mattel en girl power féministe… Mais l’histoire et les valeurs (contre-valeurs ?) du rose sont plus nuancées, complexes que celles véhiculées par le film marketé à l’air du temps par Mattel et que tous les clichés auxquelles la couleur est généralement réduite : couleur de filles, de pédés et de cerisiers du Japon. Si les sciences humaines ont mis du temps à s’intéresser aux couleurs, il leur en a fallu plus encore pour prendre comme objet d’étude le rose, trop connoté de superficialité. Deux livres sont venus en 2023 réparer cette injustice chromatique : Rose. Une couleur aux prises avec le genre (éd. Amsterdam) de Kévin Bideaux et L’invention du rose. Couleur Japon, histoire monde (PUF) de Pierre-William Fregonese.

Le premier est principalement nourri de culture occidentale, le second de la société japonaise. Ils seront présentés par leur auteur à l’Open Space, au milieu de l’exposition "Rose is…" imaginée par Kévin Bideaux et organisée par l’Humathèque. Sera également présente, en visioconférence, Dominique Grisard.

La séance sera suivie du vernissage de l’exposition "Rose is..."

Découvrez l'exposition Rose is...

Intervenante / Intervenant

  • Kévin Bideaux est chercheurɛ en art et en études de genre, travaillant principalement sur les couleurs et les représentations de genre. Al est lauréatɛ du prix de l’Institut du Genre en 2022 pour sa thèse de doctorat sur l’histoire et la symbolique du rose, en relation avec le genre et les sexualités, ainsi que la race et la classe sociale. Al se penche désormais sur le violet, en lien avec le genre, les sexualités et les luttes féministes et/ou queeres. En parallèle, al poursuit ses recherches sur les représentations des corps marginaux freaks et queers dans les arts et les cultures, ainsi que sur leurs influences esthétiques, sociales et culturelles sur les individuɛs. 
  • Pierre-William Fregonese est docteur en science politique de l'université Paris-II Panthéon-Assas est chercheur à l'Institut des arts contemporains de l'Université des arts de Kyoto. Auparavant Professeur à l’université de Kobe (2021-2023), il avait la charge du séminaire comparé d’histoire des couleurs en Europe et au Japon. Auteur de plusieurs essais sur les cultures populaires, il collabore aux magazines Metal Hurlant, Canard PC, Rockyrama et Otomo.
  • Historienne de formation, Dominique Grisard dirige le Swiss Center for Social Research à Zurich et enseigne les études de genre à l’University of Basel. Elle étudie actuellement les questions de genre et de diversité dans les arts visuels. Elle termine un livre sur la couleur rose qui tisse les liens entre l’histoire du genre et des sexualités.